Au regard de son trailer, on pensait qu’Aliens Drive Me Crazy serait un « run & gun » à la Metal Slug, comme l’App Store en accueille par dizaines. Surprise, il s’agit en fait d’un endless-runner assez unique et durablement fun, malgré son design cartoon sans grand signe distinctif.

Un endless-runner en deux temps

screen568x568 (8)On y dirige un petit héros barbu en guerre contre des aliens grimés en humains, traversant à tout allure des niveaux générés aléatoirement. Divisé en « districts », chaque run se joue en deux temps : l’un au volant d’une voiture, l’autre à pied, à l’intérieur d’un immeuble « de fin de niveau » qu’il faut tenter d’abattre – et qui sert ensuite de checkpoint pour les prochains runs. Point commun entre les deux phases : elles tournent autour de la seule mécanique du saut, activé par balayage vers le haut – tandis qu’un balayage vers le bas déclenche une sorte « slam » -… sauts qui passeront comme dans du beurre à travers les murs, les plafonds et les toits.

Que l’on soit au volant de son bolide ou bien à pied, la seule « épreuve » consiste ainsi à sauter sur le bon timing pour esquiver les dangers divers – des tirs ennemis aux embardés de camions, en passant par les hélicoptères munis de lance-roquettes ou ce fichu robot à la Star Wars, piétinant sur nos talons lorsque l’on traîne sur la route -… Un gameplay d’endless-runner typique, qui peut sembler limité de prime abord, mais qui se révèle vite étonnamment fun, grâce à une idée-phare : le saut n’est pas simplement une geste d’esquive, mais une arme à part entière, basée sur un moteur physique délirant.
screen568x568 (6)Faire bondir sa voiture à travers les murs et toits des maisons, comme s’il s’agissait d’un personnage, c’est déjà une idée amusante en soi ; mais le plaisir ludique est ici démultiplié par les conséquences physiques de nos cascades sautillantes, aux effets spectaculaires. En s’écrasant sur une voiture, un baril de poudre ou une soucoupe volante (jouissif au possible), on déclenchera souvent des explosions en chaînes complètement folles, leur carcasses fracassant à leur tour d’autres ennemis ou constructions quelques mètres plus loin.

Une physique délirante qui entretient l’intérêt

screen568x568 (7)Les bonds sont ainsi les véritables armes de destruction du jeu, bien plus que les pistolets et fusils (qui tirent automatiquement sur les aliens lors des phases pédestres ). Un bon joueur saura même rebondir d’ennemi en ennemi sur la majeure partie d’un district, semant une joyeuse pagaille sur son chemin – tout cela sur fond de petite musique jazzy, toute aussi bondissante -. Et si le jeu n’est pas esthétiquement épatant, ses animations sont en revanche irréprochables, et restituent à merveille la physique qui préside aux cascades – il faut voir comment notre voiture se dandine d’avant en arrière lorsqu’elle se remet d’une chute.

Les phases pédestres, quant à elles, sont certes moins extravagantes et jouissives, mais restent de sympathiques exercices d’esquive d’étage en étage, visant à récupérer la clé du toit pour y détruire l’antenne extraterrestre ; l’immeuble s’effondre alors, et notre personnage reprend la route vers le district suivant. Seul grief de ces phases, le jeu ne permet pas de faire « tourner » son personnage vers la droite ou la gauche à l’envi : il faut attendre qu’il atteigne un mur pour se réorienter – un peu pénible.

action_game_aliens_drive_me_crazy_review_5Précisons pour finir que le challenge proposé est redoutable (peut-être un peu trop pour certains) : c’est évidemment volontaire. ADMC est un pur Die and Retry en niveau aléatoires, où chaque nouveau run, loin de lasser, est l’occasion de réaliser nouvelles cascades aberrantes et de maîtriser progressivement les fantaisies du moteur physique. Et si d’aventure on coinçait sur un district, un système d’achat d’armes, de voitures, de bonus et d’upgrades (contre l’argent virtuel gagné en jeu, zéro achat in-app au programme), assure une progression régulière tout à fait satisfaisante.

 

Conclusion

Jolie surprise que cet Aliens Drive Me Crazy, dont les faux-airs de run & gun cachent un pur endless-runner basé tout entier sur le saut et la physique délirante. On y trouvera bien un peu de shoot (automatique) lors de phases pédestres ponctuant la progression ; mais le plaisir consiste surtout à y enchaîner les cascades les plus destructrices et spectaculaires possibles, au volant d’un bolide qui roulera indistinctement sur les routes cabossés, à l’intérieur des maisons et sur le toits. Perle arcade vivement conseillée aux amateurs.

* Téléchargez Aliens Drive Me Crazy sur l’App Store (1,79 euros)

 

 

 

 

 

Test de Aliens Drive Me Crazy : action bondissante
  • Les phases bondissantes en voiture, très fun
  • Physique extravagante aux effets spectaculaires
  • Esthétique quelconque
  • Phases pédestres en deça
7Note Finale
Note des lecteurs: (0 Votes)
0.0

A propos de l'auteur

Rédacteur
Google+

Passionné de jeux vidéo et de cinéma depuis toujours, j'officie en tant que rédacteur web depuis bientôt 4 ans. L'objectif d'applicationipad.com ? Convaincre que la pratique du jeu sur iOS est aussi passionnante que sur PC et console.

Laisser un commentaire